RENETA, le réseau national des espaces-test agricoles
AGENDA NOUS CONTACTER Le Réseau National
des Espaces-Test Agricoles

Des fraises et encore ?

En couple et après son passage par le test d’activité, Matthieu a repris et diversifié une ferme en maraichage et petits fruits en sud-Aveyron.

Matthieu et sa conjointe sont des \"nouveaux entrants\" en agriculture = ils ne sont pas fils et fille d\’agriculteurs.

Quel était ton parcours professionnel et extra-professionnel avant d’entrer en test à La Combe de Saint-Affrique ?

J\’étais Professeur d\’Education physique en Belgique et Educateur sportif en France jusqu\’en 2016, année pendant laquelle j\’ai suivi une formation en vue d’obtenir un Brevet Professionnel en Aménagements paysagers.

Pour quelle(s) raison(s) as-tu souhaité faire évoluer ton parcours professionnel et pourquoi as-tu choisi de réaliser un test d’activité agricole ?

Avec mon épouse, en vue de fonder une famille et de profiter de nos enfants (nos métiers nous amenaient à travailler en soirée ainsi que les week-end) mais également pour pouvoir « sortir du système », effectuer un retour à la nature et mener une vie où nous choisissons comment fonctionner, nous avons choisi cette reconversion professionnelle.

Que t’as apporté l’expérience de tester ton activité à St-Affrique ? Pourquoi ?

Nous avions à un moment donné hésité de nous lancer sans aucune expérience (nous sommes partis de zéro). Heureusement que nous avons pu acquérir de l\’expérience en prenant un minimum de risques au sein de l’espace-test. Sans celui-ci, nous aurions certainement cumulé une somme importante d\’erreurs avec les conséquences financières que cela aurait induit.

Le gros point fort de l\’espace-test se trouve dans la proximité avec les autres testeurs de projets. Encore aujourd\’hui, nous nous inspirons des techniques et choix de nos voisins de parcelles.

Le test d’activité a t’il facilité ton installation agricole, pourquoi ?

Autre point positif du dispositif avec le contrat d’accompagnement au projet d’entreprise (CAPE), c\’est de conserver ses droits à Pôle emploi. Principe qui permet de réinvestir l\’argent obtenu par la vente de nos produits. A la sortie de test, nous étions déjà bien équipés, matériel qui nous est utile encore aujourd\’hui. Notre commercialisation est en place (nous devons même refuser des points de vente) et nous sommes intégrés auprès des différents maraichers ainsi que fournisseurs locaux.

Qu’est ce qui pourrait être aménagé ou modifié au sein de l’espace-test qui, d’après toi, permettrait d’améliorer la qualité du test (accompagnements, matériel, équipements etc.) ?

En termes d\’équipements, ce sont les lieux de nettoyage, conditionnement et stockage des légumes qui nous manquaient particulièrement.

 

Recueilli le27/01/2021.





La Combe de Saint-Affrique
- Contact : Evelyne Thévenet
- Mail : bge12@creer.fr
- Téléphone : 0565731101
- Fax :


12400 Saint-Affrique